Cloud Nothings – The Shadow I Remember

Neuf ans après le superbe Attack On Memory, Cloud Nothings le groupe de Cleveland mené par Dylan Baldi renoue avec Steve Albini pour The Shadow I Remember, leur septième album toujours aussi puissant et émouvant.

Sortie le 26 février 2021.

Les aventures musicales de Cloud Nothings débutent en 2009 quand un tout jeune Dylan Baldi réunit autour de lui le bassiste TJ Duke, le batteur Jayson Gerycz et le guitariste Joe Boyer, remplacé en 2016 par Christopher Brown.

Le groupe enchaine disques et concerts, tutoie le succès au milieu des années 2010, avec Attack On Memory ou Here And Nowhere Else, deux disques de rock emo incandescent à coups de longs morceaux échevelés et d’hymnes indés post-adolescents.

Las, Cloud Nothings s’est fait quelque peu débordé par une nouvelle vague aux dents longues et ne reçoit plus toute l’attention que le quatuor de l’Ohio mérite, tant leur production reste de grande qualité, à l’instar de cet excellent The Shadow I Remember

Leur septième disque a donc été enregistré avec le légendaire Steve Albini qui confirme ici son penchant pour le bruit et l’épure, tant les 11 titres vont à l’essentiel portés par l’exceptionnel jeu de batteries de Jayson Gerycz.

Malgré la pandémie, le groupe a lancé sur son bandcamp une souscription permettant à ses fans de recevoir un EP tous les mois et ressorti Turning On, leur génial premier album, Cloud Nothings a réussi à mettre en boîte ce nouveau disque qui nous donne la chance de les retrouver en grande forme.

Dylan Baldi, à l’approche de la trentaine, a toujours l’air de cet adolescent perdu, se demandant bien ce qu’il fait sur cette drôle de planète, mais toujours en quête de la pop song parfaite, pendant que ses 3 camarades martyrisent leurs instruments pour tordre dans tous les sens des mélodies qui accrochent immédiatement les oreilles et les tripes.

Le disque regorge en effet de grandes et belles chansons poignantes comme l’inaugural Oslo et ses quelques lignes de synthétiseurs noyées sous un déluge sonore d’une rythmique de plomb ou Nothing Without You, sur lequel Baldi partage le micro avec Macie Stewart de l’excellent duo féminin Ohmme.

Cloud Nothings va ici au vital, les chansons dépassent rarement les 3 minutes. Le déluge sonore se déverse sans cesse, la rythmique fait des prouesses sur la bien nommée Sound Of Alarm avant de voir débouler le fantastique Am I Something, bombe noisy pop, belle à pleurer et taillée pour un pogo de tous les diables.

Cloud Nothings confirme encore une fois qu’il fait partie des meilleurs groupes américains de ces 10 dernières années avec ce The Shadow I Remember, à écouter très très fort !

Carpark Records.

Crédits photo : Daniel Topete

Discographie :

Turning On (2009)

Cloud Nothings (2011)

Attack On Memory (2012)

Here And Nowhere Else (2014)

Life Without Sound (2017)

Last Building Burning (2018)

The Black Hole Understands (2020)

The Shadow I Remember (2021)

Pour écouter l’album :

%d blogueurs aiment cette page :