Goat Girl – On All Fours

Les Goat Girl nous reviennent avec un nouveau disque haut en couleur. On All Fours est à consommer sans modération, un voyage initiatique pour déjouer les pièges de la planète. Entrez et laissez-vous séduire par le charme venimeux de ces anglaises !

Sortie le 29 janvier 2021.

Il y a deux ans, on avait été bluffé par le premier album éponyme de Goat Girl. Malgré le côté foutraque et amateur, les filles nous livraient un premier disque brut, un peu bancal mais bourré de belles idées. Un groupe à classer dans l’héritage post-punk des Slits ou des Raincoats, les fondatrices du style « what’s the fuck ? », nous aussi on peut faire de la musique comme les mecs ! Leurs noms de guerre : Clottie Cream, Rosie Bones, Holly Hole & L.E.D., quatre londoniennes au charisme incroyable et cette insolence de la jeunesse qui leur a permis d’affronter la scène indépendante sans complexes !

Dorénavant, leur côté post punk brut est gommé au profit d’un son plus glamour et sensuel grâce à une production calibrée et signée Dan Carey (Kate Tempest, Black Midi, Franz Ferdinand). L’enregistrement a eu lieu dans le sud de Londres au début de l’année 2020. Certes, la nonchalance du chant de Clottie (Lottie Pendlebury) et de L.E.D. (Ellie Rose Davis) est toujours présente et Dan Carey a très bien cerné le monde de Goat Girl. Son atout premier, c’est un travail considérable sur les détails sonores tout en préservant l’esprit du groupe. Les claviers sont beaucoup plus présents qu’auparavant mais jamais envahissants. L’utilisation est impressionnante sur des morceaux comme Sad Cowboy ou Where Do We Go ?, des sonorités étranges qui vous transportent dans un autre univers. A noter également, l’excellence des rythmes de Rosy Bones (Rosy Jones) qui par moment ont un charme exotique comme par exemple sur A-Men ou Anxiety Feels et savent également nous faire danser comme sur Closing in ou Bang !

C’est un monde fantasmagorique que les filles de Goat Girl se sont inventé, à l’image des clips vidéos et de la pochette du disque multicolore aux créatures toutes plus inquiétantes les unes que les autres. Un monde qu’elles ont créé pour pouvoir aborder certaines thématiques de chansons comme The Crack qui parle d’un endroit inconnu ou les gens fuient pour une nouvelle vie à la suite du pillage de la planète Terre. « Cracks form when the earth torn, can’t go back ». Goat Girl s’éloigne du lyrisme conflictuel de ses débuts pour aborder à travers leur musique des sujets qui ont trait au bien-être mondial, humanitaire, environnemental et conscient.

Du début à la fin, On All Fours est d’une cohésion impressionnante. Un disque envoûtant qui vous rendra addict après plusieurs écoutes. Nos petites sorcières bien aimées attaquent 2021 avec une rare élégance. Force est de constater qu’elles ont un talent et une originalité que d’autres n’ont pas dans les groupes post punk masculins du moment. En attendant de les voir sur scène, les Goat Girl sont le moyen idéal pour s’évader de ce quotidien !

Rough Trade Records

Credit Photos : Holly Whitaker

Discographie :

Goat Girl (2018)

On All Fours (2021)

Pour écouter l’album :

%d blogueurs aiment cette page :