Alex Maas – Luca

Alex Maas, le chanteur des Black Angels, a sorti son premier album solo, Luca, chez Basin Rock/Innovative Leisure : 10 titres qu’il a pris le temps de mûrir ces dix dernières années, explorant de nouvelles routes sonores loin du son psyché assez lourd que nous connaissons.

Sortie le 04 décembre 2020

C’était la belle surprise de la fin d’année 2020. Et pourtant cette sortie tardive au 04 décembre dernier a évincé Alex Maas des sacro-saints tops de l’année : un premier album qui sonne comme une véritable réussite pour celui qui officie comme chanteur depuis près de 20 ans au sein des légendaires Black Angels !

Un groupe que l’on ne présente plus, ou presque, originaire d’Austin au Texas, figure de proue d’un son rock psyché tout droit inspiré des 13th Floor Elevators, The Velvet Undergound ou encore Spacemen 3. Mais aussi le groupe fondateur d’un festival qui rassemble le meilleur de la scène neo-psychedelia depuis 2008, le Austin Psych Fest, rebaptisé Levitation en 2015 qui s’est exporté en France, au Chabada à Angers.

Une référence donc pour tout amateur de sons psychés qui se respecte !

En 2018, un évènement chamboule la vie d’Alex Maas : la naissance de son fils Luca. Le début d’une nouvelle aventure qui force le chanteur à se poser des questions existentielles sur le sens de la vie et sur l’avenir de son enfant dans un monde en apparence perdu et hostile.

The world is definitely messed up, but there’s a lot of good in it too, and that’s why the whole world isn’t on fire—parts of it are. I do believe that there’s more good than evil. 
Le monde est définitivement foiré, mais il y a aussi beaucoup de bien dans celui-ci, et c’est pourquoi le monde entier n’est pas en feu – certaines parties le sont. Je veux croire qu’il y a plus de bien que de mal.

Un postulat de départ qui le conduit aujourd’hui à sortir ce premier album, Luca, signifiant « porteur de lumière », transformant ses inquiétudes en des rêveries méditatives lorgnant vers un son psychédélique tout en douceur.

En découvrant le premier single, Been Struggling, on pressent déjà que cet album sera très personnel, ancré dans les racines de Maas, teintée de country et de folk : une ballade qui semble nous conduire sur les terres de son enfance, là où la nostalgie est belle.

Un album qui oscille entre le clair et l’obscur, au creux duquel les anges noirs ne semblent jamais loin… Enregistré aux Spaceflight Studios à Austin, Luca a été coproduit avec Maas par Brett Orrison, ingénieur du son travaillant avec Jack White, et présente, entre autres, les contributions de Christian Bland, Jake Garcia ainsi que Nate Ryan, quand je vous disais que les anges noirs n’étaient jamais loin.

Bien que la teinte sonore soit à prédominance folk, comme des berceuses adressées à son fils, à l’instar du sublime What Would I Tell Your Mother et son orgue hypnotique, nous avons parfois l’impression de dévier vers un titre des Black Angels. American Conquest en témoigne, un morceau engagé qui prend du sens à l’aune des derniers évènements aux États-Unis. Les fusillades, la montée de la haine et de la division du pays, en suivant la trajectoire de cette balle tout au long du clip, on imagine aisément les questions que peut se poser un père sur le monde dans lequel son enfant va grandir : How many people gonna die then ? / Find out in the morning, something that you read.

Le premier album d’Alex Maas, Luca, est sorti le 04 décembre 2020, sans doute passé inaperçu, il n’en reste pas moins une réussite que je regrette aujourd’hui de ne pas avoir hissé dans mon top de cette année sombre et clivante.

Notons que pour 2021 les Black Angels annoncent un nouvel album, leur septième… à suivre !

Crédit photo : Barbara Frigiere (Barbara FG Photography)

Pour écouter l’album :

%d blogueurs aiment cette page :