King Hannah – Tell Me Your Mind And I’ll Tell You Mine

Coup de cœur pour ce premier album de King Hannah ! Il s’appelle Tell Me Your Mind And I’ll Tell You Mine et comme son titre l’indique, on a bien envie de savoir ce qui se cache dans la tête de cette Hannah.

Souvent les surprises arrivent quand on ne s’y attend pas, c’est on ne peut plus vrai au sujet de King Hannah. Ce duo composé de Hannah Merrick, (guitare et chant) et de Craig Whittle (guitares) s’est formé à Liverpool même si Hannah est elle-même originaire d’un petit village du nord du pays de Galles. Leur rencontre, alors qu’ils travaillaient tous les 2 dans le même bar, au bord de la Mersey pourrait nous laisser croire à un groupe féru de pop songs dans la longue tradition liverpuldienne, sauf que chez ces 2 là, il faut plutôt aller chercher leur influence de l’autre côté de l’Atlantique, de Neil Young au Velvet Underground en passant par Silver Jews ou Kurt Vile .

Ce duo en fait également penser à un autre, celui de Mazzy Star, même voix envoutante observée avec des grands yeux amoureux par une guitare séductrice. Ils viennent de signer un contrat chez City Slang, label berlinois qui a hébergé dans ses heures de gloire des groupes tels que Lambchop ou Yo La Tengo. L’écoute de ce mini album ou long Ep, au choix, est une immersion dans l’univers de Hannah et Craig qui se sont entourés de 3 autres musiciens pour l’enregistrement. 30 minutes en seulement en 6 titres, le disque est construit autour de 2 magnifiques morceaux assez longs.

Il y a tout d’abord ce premier single qui s’appelle Crème Brulée. On sent qu’Hannah Merrick est une personne fragile, à fleur de peau qui ne peut contenir son attente et désire ardemment une réponse mais doit libérer son émotion, ce qui se traduit sans doute par l’explosion au milieu de la chanson de la guitare de Craig Whittle nous transportant jusqu’à la fin.

Meal Deal tisse sa toile lentement avec l’arrivée progressive des instruments, le morceau qui monte et qui monte jusqu’au climax pour se libérer en un solo de guitare salvateur à 2 minutes de la fin. Hannah nous raconte avec beaucoup de nonchalance la visite d’une maison dans laquelle elle voudrait emménager et cette rencontre avec une mystérieuse araignée (Mr Spider). Elle s’ennuie ferme dans les faubourgs de Liverpool, elle cherche un nouvel endroit qui la fasse rêver, aller vivre plus loin avec l’envie de s’échapper de ce terne quotidien !

Le reste de l’album, d’excellente facture, oscille avec perfection entre l’indolence de la voix d’Hannah Merrick et la magnificence des guitares de Craig Whittle. Tell Me Your Mind & I’ll You Mine est un excellent moyen de noyer son spleen et fait partie des disques les plus envoûtant et troublant de cette année.

City Slang

Crédit photo : Lucy McLachlan

Discographie :

Tell Me Your Mind And I’ll Tell You Mine (2020)

Pour écouter l’album :

%d blogueurs aiment cette page :