Friday

Warszawa figure sur l’album Low sorti en janvier 1977 et démarre admirablement la seconde face quasi instrumentale du disque. Bowie aurait imaginé ce morceau lors d’un voyage à Moscou en 1976 avec son ami Iggy Pop. Lors d’une escale en Pologne dans la gare de Varsovie (Warszawa en polonais), David Bowie décide alors de visiter la ville. La tristesse et la froideur de cet endroit restera un fait mémorable pour lui. A un moment, il rentre chez un disquaire pour en ressortir avec quelques microsillons dont celui de Slask, des choeurs folkloriques polonais qui ont ensuite largement influencé les paroles sur la partie chantée et centrale du morceau.

Warszawa co-écrit avec Brian Eno débutera leur collaboration berlinoise. D’ailleurs, ce dernier joue dessus de tous les instruments. Une seule note répétitive de piano et de synthétiseur ouvre le bal, glacial comme un convoi funèbre, puis quelques notes apportent un peu de vie à l’ensemble, suivies par une mélodie magnifique donnant le thème au morceau. Après 4 minutes, la voix de « L’homme qui venait d’ailleurs » arrive comme sortie des entrailles de la terre donnant naissance à un véritable hymne dédié à la survie de l’humanité. A noter que Warszawa sera une influence marquante pour Ian Curtis qui en 1977 nommera son groupe Warsaw avant de changer pour Joy Division.

%d blogueurs aiment cette page :