Laetitia Shériff – Stillness

La rennaise Laetitia Shériff revient enfin avec un nouvel album rock, fort et réussi. Un véritable instantané de notre époque : Stillness.

Six ans après Pandemonium, Solace And Stars, on attendait avec impatience le retour d’une des figures féminines les plus appréciées de la scène rock française. Toujours accompagnée de Nicolas Courret (Eiffel, Bed) à la batterie et de son compagnon Thomas Poli (Montgomery, Dominique A) à la guitare, l’artiste revient avec un disque autour du besoin de se retrouver, un espace vital à s’imposer en cette période où s’oublier parait être devenu une norme.

Stillness nous embarque sur ses rives salvatrices ou révoltées, avec ses guitares électrisantes, selon les titres, de l’hymne impeccable People Rise Up, au bouleversant Go to Big Sur appelant à se reconnecter avec soi-même.

L’auteur, compositrice et interprète a accordé une importance toute particulière à ses textes et leur a consacré beaucoup de temps pour les mettre en forme. Des bribes de poèmes, de textes, de son imagination, accumulés petit à petit pour appeler à une réelle prise de conscience sur ce qui nous entoure.

10 titres pour décrire un constat sans appel et un monde dont elle ne veut pas, où Laetitia Shériff appelle chacun à résister avec ses mots contre l’individualisme dans A Stirring World « We can get rid of this fucking dark world . Why does it take the worst to come together?  Why does it take the worst to look at each other? » ou à trouver de l’espoir dans la tourmente dans We Are You « We will send you back to your roots ,You will find the perfect place,  Where everything can stop,  Where we can finally breathe ».

Comme des figures du rock citées en influences, telles Patti Smith ou Pj Harvey, Laetitia Shériff exhorte des messages, une spiritualité et une ouverture des esprits à travers ses titres : « Il faut ouvrir les yeux, parfaits miroirs du monde ». Ce résultat amène souvent une rage, des espoirs, de la solidarité, de la beauté et de l’amour aussi : toute une palette d’émotions provoquées à l’écoute de Stillness.

L’artiste nous livre sa vision de l’époque avec un album rock parfaitement abouti, engagé et sombre, à l’image de notre monde actuel.

Yotanka/Impersonal Freedom

Discographie

Stillness (2020)

Pandemonium, Solace And Stars (2014)

Where’s my I.D? (2012)

Games Over (2008)

Codification (2004)

Crédit photo : Lise Gaudaire.

Pour écouter l’album :

%d blogueurs aiment cette page :