Emma Kupa – It Will Come Easier

L’anglaise Emma Kupa vient de sortir son premier album solo It Will Come Easier. Un disque folk et pop à la fois intime, drôle et attachant.

Bienvenue dans le monde décomplexé d’Emma Kupa. La première fois en entendant son timbre de voix, on sait tout de suite que cette fille a quelque chose de spécial et d’authentique. L’artiste a beaucoup gagné en maturité depuis le premier Lp de son groupe Standard Fare sorti en 2010. En fait, boulimique de travail, Emma mène plusieurs projets en parallèle: avec Darren Hayman membre des légendaires Hefner sous le nom Hayman Kupa Band, elle accompagne également les Suggested Friends et est leader des Mammoth Penguins. Moins rock qu’avec ces derniers et plus folk par moment voici sa nouvelle collection de chansons dévoilées dans son album.

PREMIERE] Emma Kupa – Nothing At All – For The Rabbits

Emma Kupa nous raconte ses tranches de vie assez personnelles avec une simplicité absolument déconcertante. L’artiste n’a pas peur de livrer ses sentiments et d’appuyer là où ça fait mal, tout en partageant le même langage des mots qu’Aldous Harding.

Dès le premier morceau Does It Feel New elle veut savoir si la personne est sincère en amour et n’est pas là uniquement pour d’autres intentions. I Keep An Eye Out et le joli banjo de Laura Ankles que l’on retrouve d’ailleurs tout au long du disque, c’est la douce sensation du coup de foudre. Hey Love avec ses cordes et sa structure épurée, raconte le bonheur de savoir que l’on peut se réveiller le matin en comptant toujours pour quelqu’un. Nawlins dépeint le fait de toujours profiter des moments présents au détour de différentes rencontres en divers endroits : « Who am I to follow when I don’t know the way to go ? ».

Dans No Easy Way Out, elle chante le refrain comme une longue litanie pour se dissuader des difficultés de la vie quand on n’arrive pas à joindre les deux bouts. Tout comme elle décrit le sentiment de frustration avec soi-même dans Nothing At All, titre aux guitares à la Go-Betweens et aux chœurs envoûtants.

Emma Kupa nous a dévoilé une partie de son parcours personnel avec ce don d’exposer de jolies petites histoires : une sorte de pendant musical de Ken Loach de la chanson anglaise dans sa façon de conter la vie sociale avec ses joies et ses peines.

Un disque très varié du début à la fin qui sonne comme l’aboutissement de dix années de travail. De bonnes nouvelles en perspective pour la suite de sa carrière !

Fika Recordings.

Credit Photos : Wolf James

Discographie : It Will Come Easier, 2020.

Pour écouter l’album :

%d blogueurs aiment cette page :