Daniel Blumberg – On & on

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est danielblumberg_on_on_albumartwork-500.jpg

Sortie le 31 Juillet.

À rebours des canons traditionnels de la pop, Daniel Blumberg persiste dans ses expérimentations musicales avec l’inclassable On & On.

Le talent n’amène pas forcément le succès ou une grande reconnaissance, surtout quand on leur privilégie l’accomplissement artistique. C’est le cas du londonien Daniel Blumberg qui poursuit sa route iconoclaste avec cet album. Une nouvelle pierre dans le jardin de ce génie méconnu touche à tout (guitare, piano, chant mais aussi dessin), ancien leader des groupes cultes Yuck, Cajun Dance Party et boulimique créatif de nombreux projets musicaux sous différents noms tel Oupa.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est danielblumberg_246_web.jpg

Ce deuxième opus solo s’inscrit dans la veine du précédent paru en 2018, le magnifique et torturé Minus, salué par la critique et le microcosme musical. Une pop expérimentale déchirante lorgnant vers le jazz et la musique contemporaine, avec de subtils et somptueux arrangements de cordes nous transportant dans un univers onirique et mélancolique à la beauté sombre, accentuée par la voix profonde, presque désespérée de l’artiste.

Enregistré par Peter Walsh (producteur de Scott Walker) et toujours réalisé par les mêmes musiciens, Ute Kanngiesser au violoncelle, Billy Steiger au violon, Tom Weathley à la contrebasse et Jim White à la batterie, ce nouvel album apparaît plus apaisé et conceptuel, les morceaux étant conçus comme une trame destinée à être réinterprétée sur scène avec des invités différents à chaque concert.

L’artiste continue à tracer le sillon d’une œuvre singulière sans aucune concession artistique, mélangeant improvisation, dissonances et expérimentations sonores sur fond de songwriting pop aux qualités mélodiques indéniables. Tout le talent dont a su faire preuve ce compositeur surdoué au long de sa carrière, ressort notamment sur l’ensorcelant Bound et ses boucles hypnotiques.

Avec ce disque au son unique et avant-gardiste, Daniel Blumberg poursuit une trajectoire hors des sentiers battus peu à même de le sortir de son relatif anonymat. Tant mieux pour les initiés aux oreilles avisées qui continueront à se délecter de sa magie noire, avec la sensation privilégiée d’apprécier un trésor caché.

Mute Records

Crédit photos : DR.

Discographie :

Daniel Blumberg : On & on ( 2020)

Daniel Blumberg : Minus (2018)

Daniel Blumberg & Hebronix : Liv (2018)

Pour écouter l’album :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :