Pam Risourié -Noctessa

A l’image de notre automne en demi-teinte, Pam Risourié revient nous enchanter avec sa Dream Pop et son nouvel Ep Noctessa.

Depuis plusieurs années, quelques groupes made in France sont venus chatouiller notre curiosité avec leur jolie pop, les pieds bien ancrés dans le présent, un œil avisé dans le rétroviseur (En attendant Ana, Pastel Coast…). Pam Risourié fait partie de ces bonnes surprises. Après un premier EP auto produit intitulé Rituals paru en 2019, leur deuxième EP Noctessa enregistré par Alexis Fugain (du groupe Biche) est sorti en mai dernier sur les labels indés In Silico, Araki Records, et Lofish Records. Si le premier évoquait des voyages et la fin de l’été, le second revêt plutôt les couleurs de l’automne.

Pam Risourié, c’est d’abord un nom énigmatique, anagramme de Rémi Pourias, un de ses membres instigateurs. Il est accompagné entre autres à la guitare par Gauthier Havel qui a officié dans des groupes comme Butterscotch Hawaiian, Terry & the Bums et Magon. « Entre autres » car le groupe compte trois guitaristes. Comme Sonic Youth, une de ses influences, il alterne voix masculine et voix féminine. Les jeunes parisiens qualifient leur musique de « Bedroomgaze », à la croisée de la dream pop et du « shoegaze intime ».

Les amoureux des voix éthérées et mélancoliques noyées dans des couches de guitares seront forcément séduits. Mais Pam Risourié ne se contente pas d’être le pâle imitateur (un de plus) de ses aînés. Le quintette est trop malin pour s’arrêter au précepte shoegaze – intensité des guitares saturées mêlée à la douceur dans la voix – même si cet héritage des années 90 est bel et bien présent. Le groupe a un son qui lui est propre et l’on décèle à l’écoute de cet EP une recherche mélodique originale, une ouverture vers d’autres horizons, plus pop, à l’instar de l’incursion new-wave sur Night Flowers.
D’ailleurs, Night Flowers avec son ambiance cinématographique, pourrait bien être la BO de notre automne en demi-teinte.

L’écoute des 5 titres de Noctessa n’est pas seulement un plaisir pour les oreilles, aussi comblées soient-elles. Elle nous invite à un voyage sensoriel. On écoute et on ré écoute l’obsédant Dinosaurs, avec ses effets de reverb, ses ruptures et ses distorsions, comme on traverse un rêve, entre torpeur et douceur hypnotique.

Le songe et le monde intérieur semblent d’ailleurs être un de leurs thèmes de prédilection. Après seulement deux EP, on devine chez Pam Risourié une personnalité et une maturité prometteuses. Certains ont eu la chance de voir leurs silhouettes dans des salles parisiennes comme le Supersonic ou le Pop-up du Label. Il y a fort à parier que ce groupe fera parler de lui (ce qui est déjà le cas dans la presse musicale) et en attendant, chez Life On Mars ?, même si l’on sait qu’il va falloir s’armer de patience, on a hâte de les découvrir sur scène.

Lofish Records.

Discographie

Rituals Spinnup (2019)

Noctessa (2019)

Crédit photos :  Juliette Delivertoux

Pour écouter l’album :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :